Apiculture urbaine

Toute l'actualité sur nos séminaires et animations de ruches en entreprise

jeudi, 16 novembre 2017 15:50

Comment des ruches en entreprises peuvent-elles contribuer à augmenter la biodiversité ?

Écrit par 

Dans les ruches, il n’y a qu’une seule espèce : les abeilles !

En effet, les abeilles appartiennent à l’espèce Apis mellifera.

L’abeille et les insectes pollinisateurs jouent un rôle extrêmement important : ce sont eux qui pollinisent les plantes. Si nous pouvons manger des fruits et des légumes, c’est grâce à eux !

Fruits et légumes

L’abeille est utilisée bien sûr pour les grandes cultures fruitières peu nombreuses en ville comme celles d’amandiers, de kiwi, mais aussi pour les grandes cultures d’oléagineuses comme le tournesol et le colza. Mais en ville, le cerisier de votre jardin sera plus fourni en fruits et dans votre jardinière de fraisiers, sur le balcon, les fruits seront aussi plus nombreux, plus réguliers et plus gros. De même, les jolies fleurs violettes de votre ciboulette seront pollinisées par les abeilles et les graines tomberont dans la terre pour que votre ciboulette soit ressemée : l’année prochaine, il faudra envisager plus de plats et plus de recettes… A vos fourchettes !!!

Les fruits, feuilles, racines qui arrivent dans nos assiettes nous concernent de près et sans les abeilles pas de reproduction de ces espèces.

Villes fleuries

Mais les abeilles sont utiles aussi pour féconder les plantes que nous ne mangeons pas et qui embellissent discrètement notre quotidien de citadin, comme les troènes autour des squares, les robiniers faux-acacias qui bordent les lignes de chemin de fer, les lierres qui occupent tous nos coins d’ombre, les vignes vierges, les sophoras et marronniers qui bordent les grandes avenues, sans parler des tilleuls qui ombrent les cours d’école. La moindre friche est couverte de ronces, de clématites et de roquettes sauvages. La lavande de votre balcon sent si bon les soirs d’été... Toute cette végétation qui nous entoure et à laquelle on ne fait pas attention nourrit nos abeilles. N’oublions pas les invasives, comme la renouée du japon, l’ailante et l’arbre aux papillons et les nombreuses plantes d’ornement qui constituent le vivier des villes fleuries.

Les politiques "zéro pesticide" en milieu urbain participent à la protection directe des populations d’insectes pollinisateurs et indirectement à toute la cascade de végétaux et animaux qui interagissent avec.

Les pollinisateurs

L’abeille est généraliste c’est-à-dire qu’elle pollinise plusieurs espèces de plantes, alors que d’autres espèces d’insectes sont inféodées chacune à une espèce de fleur ou une famille de fleurs. Il existe de nombreuses espèces d’abeilles solitaires, vous connaissez certainement les bourdons, les xylocopes… mais aussi des insectes d’autres groupes comme certains coléoptères ou des lépidoptères qui participent à la pollinisation.

Vous pouvez agrémenter vos espaces ouverts, d’un hôtel à insectes mais n’oubliez pas que pour qu’il soit peuplé, il faut aussi les plantes hôtes, sur lesquelles se nourrissent les insectes qui vont l'habiter. Sans ces plantes hôtes à proximité, il sera difficile à peupler.

Se soucier du bien-être des abeilles mellifères permet de prendre conscience de la biodiversité et de protéger et mieux comprendre les pollinisateurs et leurs interactions avec les plantes hôtes.

Dans d’autres pays (souvent tropicaux), d’autres animaux participent à la pollinisation comme des mammifères : les chauves–souris par exemple, mais aussi certains oiseaux comme les colibris et les souimangas.

ruches entreprises : location installation entretien de ruches sur les toits d'entreprises - Animations & événementiel