Apiculture urbaine

Toute l'actualité sur nos séminaires et animations de ruches en entreprise

vendredi, 02 février 2018 09:43

Comment Beeopic produit vos abeilles noires ?

Écrit par 

Un partenariat de longue date avec le CANIF : Conservatoire de l’Abeille Noire d’Ile de France…

Le Conservatoire de l’Abeille Noire d’Ile de France gère une population d’abeilles noires répartie sur une dizaine de ruchers. Ces colonies d’abeilles noires sont analysées, mesurées, suivies et pesées par les intervenants du CANIF. Ceux-ci sont donc en mesure d’identifier les colonies douces, tous les ans, qui soient aussi productives et peu consommatrices de candi l’hiver.

Toutes les colonies d’abeilles noires sont également analysées génétiquement (sur l’ADN mitochondrial), mais aussi sur des marqueurs microsatellites utilisés pour caractériser leur ADN moléculaire). Les colonies du conservatoire sont donc génétiquement identifiées. On sait qu’elles sont noires à 85% minimum.

Depuis 10 ans, Beeopic travaille en collaboration avec le Conservatoire qui fournit chaque année deux nouvelles souches d’abeilles noires, validées génétiquement, et sélectionnées sur leur douceur et leur productivité.

Sélection douce : la rusticité pas la couleur…

Le but de cette production Beeopic est d’obtenir des reines noires rustiques.

Mais qu’est-ce que la rusticité ?

C’est l’aptitude d’un animal à supporter des conditions de vie difficiles.

Alors pourquoi sélectionner sur la rusticité ?

Pour obtenir des colonies autonomes. C’est-à-dire :

    • Qui se développent sans excès pour limiter le développement varroa,
    • Qui aient plus de chances de survivre, même si on a oublié une année un traitement contre varroa,
    • Qui gèrent leurs réserves en hiver, même si on ne les nourrit pas souvent,
    • Qui produisent du miel en quantité suffisante pour subvenir à leurs besoins toute l’année.

Les colonies ne sont donc pas sélectionnées sur la couleur et les reines que nous obtiendrons par greffage, ne seront donc pas forcément complétement noires mais seulement foncées. Si vous souhaitez avoir des reines noires vraiment noires : adoptez un xylocope !

Par contre, dans la ruche de votre entreprise, on préférera des abeilles sélectionnées pour leur douceur et leur productivité plutôt que des abeilles avec un comportement plus sauvage comme les colonies sélectionnées pour leur rusticité.

Notre protocole…

Les 2 colonies souches identifiées au conservatoire vont être mises à disposition de Beeopic et déplacées à Buc. Ensuite, suivant un calendrier spécifique (1 à 2 fois par semaine), on va y prélever des larves pour le greffage. Ces petites larves de femelle sont issues d’œufs pondus par la reine 1 ou la reine 2. En pratique, on choisit des larves au jour 4 (soit des larves de moins de 3 jours).

Ces petites larves repiquées sont déposées dans des cupules en plastique fixées sur des barrettes, puis montées sur des cadres. Ces cadres sont ensuite insérés dans des ruches éleveuses.Ce sont des colonies qui n’ont pas de reine, composées en grande majorité de nourrices. Les ouvrières de ces éleveuses peuvent être de n’importe quelle race ou sous-espèce puisqu’elles ne transmettent aucune génétique aux larves d’abeilles noires. Ces ouvrières, orphelines, vont vouloir élever une reine, quelle que soit son origine. Elles vont transmettre aux larves de la gelée royale et de la chaleur jusqu’à leur métamorphose en reine vierge noire.

On va ensuite insérer les cellules royales de 10 jours dans des nuclei ou petites ruches de fécondation peuplée de jeunes abeilles (quelle que soit leur race ou sous-espèces). L’émergence des reines intervient une douzaine de jours après le greffage. Les reines sont fécondées par les faux bourdons (entre 10 et 20) de la congrégation de mâles du conservatoire.

Au cours du mois suivant, Beeopic effectuera un contrôle qualité sur ces jeunes reines fécondées. Elles seront suivies et on ne conservera que celles répondant aux critères évoqués ci-dessus.

(Pour en savoir plus : « L’élevage des reines »de Gilles Fert, Rustica éditions).

Différence entre F0 et F1…

Si les nuclei sont transportés au conservatoire afin que les reines noires soient fécondées par des mâles à 85% noirs issus de la congrégation de mâle du conservatoire, il s’agira de reines F0 : la colonie fille sera noire à 85% au moins.

Si ces reines sont fécondées à Buc, il s’agira de reines de type F1 qui donneront des colonies fille dont la mère est noire à 85 % et dont les faux-bourdons l’ayant fécondée sont inconnus génétiquement. On aura donc une colonie noire à 42,5% minimum.

Il faut savoir que lorsque que l’on achète une reine « Frère Adam », c’est toujours une F1 ; c’est-à-dire que l’éleveur a acheté une reine sélectionnée Frère Adam chez un sélectionneur et qu’à partir de cette colonie, il a produit des reine vierges fécondées sur place avec des mâles locaux (grecs, maltais, italiens, etc.), il s’agit donc toujours de reine Frère Adam à 50% minimum…




 

Quelle race d'abeille dans vos ruches sur les toits des entreprises ?

 

Rendez-vous ici



ruches entreprises : location installation entretien de ruches sur les toits d'entreprises - Animations & événementiel