Apiculture urbaine

Toute l'actualité sur nos séminaires et animations de ruches en entreprise

Philippe Delaby

Philippe Delaby

Depuis quelques années, l’abeille est devenue un sujet de préoccupation grandissante pour la population urbaine. Si installer des ruches sur les toits de Paris ou de sa banlieue n’est pas un phénomène récent, ce qui est nouveau en revanche, c’est d’en parler (plus d'informations sur notre article " Pourquoi l’apiculture urbaine ? "). Et l’inquiétude majeure des citadins est donc de savoir si leurs abeilles trouvent facilement à manger dans nos paysages bétonnés ?

 

Cultiver des plantes mellifères en ville, comment faire ?

Il n’y a pas besoin d’habiter à la campagne ou d’avoir un grand jardin pour cultiver des plantes mellifères, indispensables à la survie des abeilles. En ville, la fin de l’été est souvent une période de disette sur le plan des miellées et, mis à part le Sophora, les abeilles doivent attendre la floraison du lierre pour reconstituer leurs réserves de l’hiver. Vous pouvez donc prévoir, dès le début du printemps, de semer ou de repiquer de nombreuses plantes qui apporteront nectar et pollen aux abeilles et autres insectes pollinisateurs jusqu’en automne, car pour eux, il n’y a pas de vacances… et ce serait dommage de les laisser entamer leurs réserves indispensables pour les longs mois d’hiver. Et pour cela, une simple jardinière à plantes mellifères peut suffire !

Tout d’abord, avant de se lancer, il faut penser à l’arrosage d’été… c’est primordial pour les plantes en pots. N’oubliez pas de prévoir quelqu’un qui pourra s’occuper de vos plantes si vous vous absentez.

Ensuite, faire le bon choix des pots et jardinières adaptés aux différentes variétés de plantes et, si possible, avec des réserves d’eau. Il faut également choisir le bon terreau, la bonne exposition au soleil ou à l’ombre et ensuite, vous n’aurez plus qu’à faire votre choix. En général, vous trouverez tous ces conseils en jardinerie, auprès de jardiniers ou de fleuristes.

Enfin une fois vos achats achevés, il ne vous restera plus qu’à faire les plantations de préférence le soir et bien les arroser.

 

Quelles plantes choisir pour aider les abeilles en ville ?

Un choix considérable de plantes grimpantes, annuelles, bisannuelles ou vivaces est proposé dans les jardineries pour confectionner au mieux des mélanges variés à la fois utiles pour les abeilles mais également pour la cuisine, les yeux et l’odorat…

Si vous débutez ou que vous craignez de ne pas avoir la main verte, optez plutôt pour des mélanges de graines tout fait, type jachère fleurie, qui ne nécessiteront pas beaucoup de soin en dehors de l’arrosage périodique. Mais si vous vous sentez l’âme créative, n’hésitez pas à choisir une diversité d’espèces qui fleuriront en décalé, en mixant les couleurs, les formes et les tailles, et à concocter vous-mêmes vos compositions florales dans des jardinières adaptées.

 

A présent, plantez pour nos abeilles urbaines !

Nous proposons ci-dessous un choix non exhaustif de plantes que vous pourrez assortir sur vos balcons et terrasses, et qui fourniront à coup sûr d’abondantes ressources à vos abeilles en ville…

  • Plantes grimpantes : chèvrefeuille, passiflore, clématite des haies, glycine de Chine, hortensia grimpant, lierre, vigne vierge, rosiers grimpants à fleurs simples, etc.
  • Plantes annuelles : abutilon, cosmos, gaura, lavatère, mauves, arcotis, bidens, brachycome, coréopsis, héliophila, pavots d’Islande, rudbeckia, sauges farineuses, zinnia, etc.
  • Plantes bisannuelles : corbeille d’or, giroflées, etc.
  • Plantes vivaces : anthémis, gaillardes, lavandes, népéta, verveine de Buenos Aires, sédum, etc.
  • Plantes médicinales et condimentaires : thym, basilic, romarin, sauge, origan, sarriette, mélisse, serpolet, menthe, bourrache, hysope, etc.
  • Arbustes : Abelia grandiflora (floraison d’automne), mahonia d’Asie, céanothe, caryoptéris, etc.

N’oubliez pas non plus les plantes potagères et fruitières (tomates cerises, fraisiers, framboisiers, etc.) car en contrepartie, les abeilles offriront une meilleure pollinisation des fleurs et vous aurez une production de légumes et de fruits plus importante et de meilleure qualité…

En conclusion, que vous ayez un carré de jardin, un balcon ou simplement un rebord de fenêtre, quelque soit l’espace disponible, chaque coup de pouce compte. Ne dit-on pas que ce sont les gouttes d’eau qui font les océans ?





Vous souhaitez installer une ruche dans votre entreprise ?






L’environnement météorologique, climatique et floral

Celui-ci est déterminant pour le développement de milliers d’insectes pollinisateurs comme l’abeille qui a besoin d’une grande diversité de plantes à butiner pour satisfaire ses besoins alimentaires et ceux de la colonie qui réclame une grande quantité de pollen et de nectar.

En effet, assurer la chaleur nécessaire au couvain, la ventilation de la ruche, l’alimentation de la reine, des faux-bourdons et des larves requiert un travail incessant pour les ouvrières. Une alimentation riche en protéines et bien équilibrée grâce à une bonne diversité florale sera déterminante pour la bonne santé de nos abeilles et aussi pour une bonne récolte de miel. Sans oublier leur stock à pourvoir pour passer les cinq à six longs mois d'hiver...

 

Le milieu urbain peut se révéler tout à fait propice

Il est même parfois et paradoxalement bien plus diversifié au niveau de la flore que certains territoires ruraux très appauvris dans leur biodiversité, à cause de remembrements drastiques où la modification artificielle du biotope a fragilisé considérablement un équilibre déjà perturbé depuis l’utilisation massives de pesticides.

Il est donc heureux de constater qu’avec le concours des Services Jardins et Espaces Verts des villes, un partenariat soit souvent établit afin de préserver, voire d’améliorer une biodiversité florale salutaire aux insectes et aussi corolairement à l’homme.

Grâce aux nombreux jardins publics, privés, squares, allées d’arbres, terrasses, balcons , toits et murs végétaux nos abeilles sur Paris peuvent bénéficier d’un apport diversifié de plantes mellifères (surtout si elles sont à proximité).

 

Les abeilles vont pouvoir butiner (donc polliniser) de nombreuses variétés d’arbres, d’arbustes et plantes

De la fin de l’hiver au début d’automne, nous pouvons en citer quelques uns en fonction des dates de floraisons :

Noisetiers, prunus, mahonias d’Asie, pommiers à fruits et décoratifs, marronniers, robinier faux-acacia, tilleul, paulownia, catalpa, châtaigners, sophoras etc… sans oublier de nombreuses plantes grimpantes : glycines, vigne-vierge, lierre, clématites… Plantes annuelles et bisannuelles ainsi entre autre que les Sedum utilisés sur des toits végétalisés (sedum acre) et grand Sedum en plate bande ou pot. A ceci il faut ajouter de nombreuses plantes que l’on peut trouver sur balcons et terrasses à commencer par les médicinales ou condimentaires qui bien entretenues peuvent fleurir tout l’été tel l’origan.

N’oublions pas que ces plantes ont aussi besoin d’autres insectes pollinisateurs.

 

Toutes ces données sont essentielles aux apiculteurs urbains

Ainsi au fur et à mesure des saisons, nous pouvons prévoir les plantations qui pourront s’avérer très utiles au bien-être des abeilles, en particulier l’été où la période est plus creuse en floraison et apporter ainsi notre touche à cet équilibre fragile.

Enfin, il nous sera donné de goûter avec bonheur au miel que nous récolterons.

 

Inventaire palynologique et botanique apicole de l'INRA
La beauté cachée de la pollinisation, conférence TED





Vous souhaitez installer une ruche en ville et dans votre entreprise ?






ruches entreprises : location installation entretien de ruches sur les toits d'entreprises - Animations & événementiel